Martin Fuchs En Or!

Martin Fuchs décroche le titre de Champion d’Europe 2019 à Rotterdam

En ne commettant aucune faute sur les barres tout au long de la compétition, Martin Fuchs et Clooney remportent le titre de champion d’Europe 2019 devant Ben Maher, médaillé d’argent avec Explosion et Jos Verlooy, médaillé de bronze avec Igor.

Le Suisse décroche le titre devant Ben Maher qui manque d’un brin de réussite dans son ultime tour, Explosion effleurant une barre qui lui vaut la médaille d’argent.

Champions par équipe, les Belges peuvent encore s’enorgueillir de la belle médaille de bronze décroché par le jeune Jos Verlooy qui conclut son ultime parcours par un sans faute.


Pour Martin Fuchs, déjà auréolé du titre en catégorie junior et jeune cavalier, c’est un nouveau sacre au sommet de l’élite mondiale.

Martin Fuchs et Clooney en or. ©FEI

Une victoire grandiose, aussi belle qu’émouvante, pour le plus jeune, mais non moins talentueux des cavaliers internationaux.


Certes, cette finale s’est encore jouée sur le fil et si Martin Fuchs s’était assuré la médaille d’argent par son ultime sans-faute avec le bondissant Clooney, le titre était à portée de Ben Maher pour moins d’une foulée de son dynamique Explosion.

En tête du classement depuis la première épreuve, le Britannique échoue malheureusement en fin de parcours pour une barre effleurée par le passage de sangle de son hongre. Un coup du sort qui bénéficie au suisse, mais si l’on peut comprendre la déception du londonien, Martin Fuchs n’a pas volé sa victoire. Il l’a tout simplement gagné !


Côté français, c’est la douche tiède. Certes, les tricolores ont su décrocher une place aux J.O, mais l’on pouvait s’attendre à mieux sur un plan individuel. On mettra toutefois en exergue la performance d’Alexis Deroubaix qui, malgré ses deux fautes dans cet ultime parcours, aura su maintenir les meilleurs espoirs français au titre individuel. Le cavalier nordiste conclu à la 13e place du classement final individuel.

Si dans l’ensemble, l’on pouvait attendre bien mieux du coté néerlandais (tant au niveau sportif que de l’organisation de cette compétition…), le nouveau champion d’Europe n’aura pas manqué de candeur en cédant à l’émotion lors de l’hymne helvétique qui résonnait en son honneur lors de la remise des titres.

Sans doute aussi une pensée à son illustre et regretté parrain, Willi Melliger, qui fut le premier suisse sacré champion d’Europe en individuel et par équipe à Gijon en 1993 avec Quinta C.

Mais à n’en pas douter, l’avenir de Martin Fuchs se teinte encore d’un beau bleu azur en vu des J.O 2020 qui se dérouleront au pays du soleil levant.

Texte: Ch.GERHARD © photos: C.jumpinews

Les résultats complets ICI