Les Belges Champions d’Europe!

La Belgique en Or

L’ Allemagne médaillée d’Argent et la Grande Bretagne en Bronze.

Le Chef d’équipe Peter Weinberg peut savourer la victoire de son équipe! ©foto FEI/Rotterdam 19

Pour la première fois de son histoire, l’équipe belge de concours hippique remporte la médaille d’or aux championnats d’Europe. Une victoire qui lui offre également l’un des trois billets en lice pour le J.O.

Toujours aussi redoutables, les allemands décrochent la médaille d’Argent, mais déjà qualifiés pour les prochaines olympiades, c’est la Grande Bretagne, médaillée de Bronze qui valide son ticket pour Tokyo.

Echouant au pied du podium, la France peut tout de même se satisfaire d’avoir décrocher l’ultime sésame nippon et malgré ses 4 points dans cette ultime épreuve par équipe, Alexis Deroubaix reste la meilleure chance tricolore pour une place sur le podium individuel.

La belle équipe belge.

En totalisant 12,07 points (mais juste 1 point sur ces deux manches par équipe) Pieter Devos avec Claire Z (5,83/0/5), Jos Verloy avec Igor (1,68/0/0), Jérôme Guerry avec Quel Home de Hus  (4,76/8/1) et Gregory Wathelet avec MJT Nevados S (4,63/0/0) ont donc réussi à maintenir leur avance sur leurs adversaires directs que furent les britanniques et les Allemands.

Une victoire qui résonne un peu comme un beau coup d’éclat pour le chef d’équipe Peter Weinberg qui aura su faire face avec brio aux désistements de dernière minute de Niels Bruynsells et Olivier Philippaerts dont les montures n’étaient pas jugées aptes.

Si Jérôme Guery aura finalement bien redressé la barre un Quel Homme de Hus un peu trop ému par la piste, Jos Verloy aura plus qu’assuré son rang puisqu’il signe le triple sans faute sur les barres avec Igor. Le plus jeune des quatre Belges tient d’ailleurs le haut du pavé en pointant à la deuxième place du classement individuel en totalisant 1,68 pt, soit 1,06 de plus que Ben Maher et 1,78 d’avance sur Martin Fuchs !

Signant un ultime somptueux parcours sans faute avec son extraordinaire Nevados, son compatriote Grégory Wathelet  assurait ainsi la victoire aux Belges qui décrochent enfin un titre européen par équipe.

Les Allemands en deux tours.

Markus Ehning juste..;Comme Il Faut!

Bien que revigorés par les sans fautes de Christian Ahlmann avec Clintrexo Z et Marcus Ehning avec Comme Il Faut, l’Allemagne doit se finalement se contenter de la médaille d’argent. Sans faute en première manche, Simone Blum avec DSP Alice et  Daniel Deusser avec Tobago Zalors écopent tous deux d’une faute. Dans cette quête du Graal, les germains ont pour une fois laissé une marge de manœuvre à leurs rivaux et les Belges ont su en tirer profit. Bravo !

Ben Maher en leader

Si ces championnats ne sont pas du tout favorables à Scott Brash qui totalise 18,01 points avec HelloM’Lady, les Britanniques décrochent toutefois la médaille de bronze, grâce notamment au nouveau sans-faute de Ben Maher et son Explosion W qui maintiennent ainsi la première place du londonien au classement individuel. Une performance qui permet aussi de mettre en exergue les scores de ses coéquipières, Holly Smith ( Herts Destiny) et Amanda Derbyshire ( Luibanta BH) qui bien que pénalisées de 4 pts chacune, permettent de décrocher la médaille de bronze.

Des 4 points précieux qui séparent justement les Britanniques des Français qui pour 3,98 points d’écart, échouent au pied du podium.

La France se console et garde espoir

Si après ses 8 points d’hier Pénélope ne manquait pas de remettre Vancouver de Lanlore sur les rails du sans faute, Nicolas Delmotte avec Urvoso du Roch, Kevin Staut avec Calévo et Alexis Deroubaix avec Timon D’Aure , écopent chacun une barre. Mais le chef d’équipe Thierry Pomel tient déjà une belle satisfaction en décrochant ainsi l’un des précieux sésames donnant droits à participer aux prochains Jeux Olympiques à Tokyo l’an prochain.

Et puis ce n’est pas fini, car malgré cette légère faute, Alexis Deroubaix pointe à la 6e place, détenant ainsi les meilleurs espoirs des tricolores en individuel. Certes, Pénélope Leprevost et Nicolas Delmotte ont moins de crédit favorable, mais une place sur le podium reste à portée de sabots.

La Suisse en deux temps.

Côté suisse, l’épreuve par équipe se termine en demi-teinte. Après son score-fleuve de la veille avec Cardano CH (17 pts) Niklaus Rutschi sauve l’honneur en n’encaissant qu’un point de temps dépassé. Tout aussi surprenant de par son résultat de veille, Paul Estermann préférait lever le chapeau après une nouvelle accumulation de faute d’un Lord Pepsi visiblement peu enclin pour une nouvelle épreuve.

Photographie collection Images’inn by Eric KNOLL

Heureusement, le sans-faute de Martin Fuchs avec Clooney redonnait le sourire au clan suisse. Le duo fétiche de Luigi Baleri (honoré la veille au soir à Rotterdam par la remise du trophée de Meilleur Propriétaire de l’Année 20018 décerné par le Jumping Owners Club) c’est à nouveau mis en exergue et se hisse à la 3e place au classement provisoire individuel.

Car la pression est remontée d’un cran lors de l’entrée en piste de l’ultime cavalier helvète, en l’occurrence Steve Guerdat.

Deuxième du classement provisoire avant ce dernier round par équipe, le Jurassien se devait de tirer un sans-faute pour maintenir le cap face à Ben Maher qui maintenait déjà son leadership ! Malheureusement, le jurassien ne parvint pas à aborder la ligne du triple de la meilleure des façons avec sa bondissante, mais délicate Albfuehren’s Bianca, écopant alors d’un 4 points en entrée de combinaison.

Mais comme nous le soulignions chaque jour, rien n’est joué, car les deux manches de la finale de ce dimanche après-midi aiguiseront bien des ambitions parmi les 25 cavaliers qualifiés.

Il va encore y avoir du grand sport et le suspens sera sans nul doute au rendez-vous. Alors suite au dernier épisode…

Texte Ch GERHARD/©

© Photos: Eric Knoll Image’s Inn Photographies.

Les résultats par équipe.

Le classement provisoire en individuel