HDC Compétition: L’Interview Exclusive Jumpinews!

HDC Compétition:

À la croisée des chemins!

 

 

 

 

Depuis l’annonce de la création de l’équipe HDC Compétition, vous êtes sans doute nombreux à vous demander « le pourquoi et le comment ? »…

De leurs passions communes, liées aux motivations de chacun, en passant par les investissements et les perspectives d’HDC Compétition, voici en exclusivité pour les lecteurs de jumpinews.com, l’interview que nous ont accordé au Haras des Coudrettes, Emmanuèle et Armand Perron-Pette.

En moins de six mois, le Haras des Coudrettes est passé de l’ombre discrète d’un coin de Normandie à la lumière des plus grands concours internationaux en apportant votre soutien à Patrice Delaveau, Kevin Staut et Olivier Guillon.Dans l’intervalle, vous avez également tenu à aider Franck Schillewaert, en lui permettant de conserver Marquis de la Lande.

Si l’on peut être fier d’avoir de tels partenaires en France, comprenez-vous la curiosité que l’on peut avoir concernant vos projets ?

Notre partenariat est avant tout une histoire de passion commune, puis de rencontres. Tout d’abord et avant toute chose, Patrice et Sabrine Delaveau sont devenus des amis, presque de vieux amis aujourd’hui. Voilà l’origine. Après, tout s’est passé selon une certaine suite logique au fil des rencontres et au rythme des aléas de la vie, auxquels, chaque membre de l’équipe a du faire face.

Après l’achat de Silvana, nous avons souhaité aider également Kévin à conserver son rang et pour cela, être à ses côtés lorsqu’il a dû réorganiser sa vie professionnelle.

Emmanuele & Armand Perron-Pete en compagnie d'Olivier GuillonMais avant de rencontrer Kévin via Silvana, nous avions décidé d’aider Olivier Guillon. Le bon sens a fait le reste et leur association commune avec le Haras des Coudrettes s’est réalisée le plus naturellement du monde.

Vous venez d’annoncer la création de HDC compétition. Une sorte d’officialisation de votre partenariat avec ces différents cavaliers. Pouvez-vous nous en expliquer plus précisément la genèse et les perspectives ?

Partant de l’idée de créer un projet permettant le développement sur le long terme des carrières sportives de ces cavaliers de haut niveau, nous conjuguons nos forces autour d’un projet commun dont la colonne vertébrale est une société dont nous sommes 4 associés : HDC COMPÉTITION. Cette forme d’association va bien au-delà des projets qui se font habituellement en France dans l’univers du CSO. Notre objectif est clairement de combiner nos forces et nos expériences pour nous maintenir au plus haut niveau le plus longtemps possible. Quatre artisans qui s’associent autour d’un projet commun pour créer une structure plus pérenne.

Le Haras des Coudrettes

Le site du Haras des Coudrettes, bien que très agréable et fonctionnel, semble trop petit pour accueillir tout ce beau monde ?

Bien sûr, le Haras des Coudrettes, c’est juste notre écurie. Le projet dont nous parlons est celui de l’écurie HDC Compétition qui va s’installer dans un premier temps aux écuries de La Chesnaye près de Deauville qui ont été totalement rénovées et dont la construction d’une extension doit s’achever en septembre 2012.

Carrière et Rond d’Avrincourt à la Chesnaye

Parallèlement, un projet de développement d’un site particulièrement adapté au haut niveau verra le jour à proximité. Ce nouvel ensemble qui nécessite une année de construction ouvrira ses portes vraisemblablement à l’été 2013.

Avez-vous déjà un planning ?

Nos installations vont se faire progressivement dès l’automne de cette année, notre objectif étant de préparer ensemble les prochaines échéances internationales Coupe du monde 2012 puis 2013/2014.

Kévin Staut devrait être le premier à rejoindre la Chesnaye d’ici l’automne.

Pour Olivier Guillon, cela devrait se faire dans la foulée pour bénéficier de belles installations indoor.

Pour Patrice Delaveau ce sera un peu différent, car il est situé à proximité donc installation progressive et passage hebdomadaire dans un premier temps.

Comment va fonctionner l’équipe HDC Compétition et y aura-t-il d’autres cavaliers ou propriétaires ?

L’unité est un élément très important de notre association. Associés au sein d’une même écurie, pour les couleurs HDC. Néanmoins, notre structure reste ouverte aux partenariats. 

Si un propriétaire souhaite confier un cheval à l’un de nos cavaliers associés, il est le bienvenu. Il lui suffit pour cela d’accepter les conditions qui seront mises en place au sein de notre structure HDC COMPÉTITION : éthique, marque HDC, partage des gains, etc.

Si ces conditions de partenariat sont acceptées, les chevaux évolueront alors sous les couleurs HDC tout en conservant le nom du cheval et de son propriétaire. Le propriétaire pourra bénéficier pour son cheval de tous les avantages de la structure professionnelle équestre, du talent de 3 cavaliers de haut niveau, mais également de la promotion développée par HDC Compétition.

Et qui sera le n°4 pour faire une équipe complète ?

L’objectif de cette association n’a jamais été de constituer une équipe complète ! Nous avions d’abord comme unique objectif d’équiper Patrice Delaveau et lui permettre de se maintenir au haut niveau aussi longtemps qu’il le désirait. C’est toujours le but premier !

Puis il y a eu l’épisode Silvana, à quelques jours de Noël, qui nous a fait rencontrer Kévin Staut. La suite des événements début 2012 a fait que Kévin s’est trouvé avoir besoin d’un nouveau partenaire en 2012. Le bon sens a fait le reste et l’association entre le Haras des Coudrettes et Kévin s’est réalisée le plus naturellement possible. Quant à Olivier, c’est un très bon ami de Patrice depuis toujours, c’est ainsi que nous l’avons côtoyé et apprécié ces dernières années. Alors quand nous avons aidé Kévin, nous avons aussi trouvé normal d’aller donner un coup de main à Olivier. Mais rien ne s’est fait sans la bénédiction de Patrice !

Voilà, aucune stratégie d’équipe là-dedans ! Nous avons ensuite étudié « manière d’être et de faire » de chacun. Nous leur avons alors suggéré de regarder les choses autrement. Placé l’intérêt commun au centre des spécificités et manières de travailler de chacun. Le projet a commencé à naître, nous avons échangé, pensé et finalement décidé de rêver ensemble !

Mais notre association étant le résultat d’une succession de rencontres, qui sait…

Vous avez donc envisagé que d’autres cavaliers puissent vous rejoindre ?

Il y a déjà un autre cavalier : Franck Schillewaert ! Il va jouer un rôle important au sein d’HDC COMPÉTITION puisqu’il va être en charge de la direction technique du Haras de la Chesnaye, où il y développera notamment la formation sous forme de stages de CSO de haut niveau. Franck Schillewaert va venir s’installer au Haras de la Chesnaye dont il prendra la direction technique, car nous souhaitons que le site soit exemplaire tant en offre de formation qu’en présentation de chevaux de qualité, et pas seulement des jeunes chevaux ! Mais des chevaux de haut niveau, dressés et valorisés par l’ensemble de l’équipe. Qui mieux que Franck peut diriger de main de maître cette structure avec ordre et discipline…

Tous ces projets sont ambitieux et surprennent, en tout cas en France, où l’on n’était peu enclin à développer ce genre de système ! C’est un sacré projet, mais aussi un sacré investissement financier ! Comment comptez-vous le rentabiliser ?

Comme le font les allemands ! (rires). Nous devons parvenir à nous structurer comme d’autres le font et ainsi gagner en performance. En observant ce que font les autres nations ,un petit peu de benchmarking (ou de référenciation,  pour tirer le meilleur de ce qui se fait ailleurs), beaucoup d’envies et de travail!

Un projet certes ambitieux, mais porté par des associés ultras motivés avec un plan de développement qui reste notre botte secrète … Enfin, on ne va pas quand même pas tout vous dire tout de suite (rires)…Une approche d’entrepreneur …

 Le Haras des Coudrettes était en passe d’avoir deux couples pour les J.O. à Londres. Le forfait sur blessure d’Orient Express est un coup dur pour vous, mais évidemment aussi pour Patrice Delaveau. Cela n’a-t-il pas un tant soit peu altérer vos ardeurs ?

Non pas du tout. Lorsque nous nous sommes réuni Patrice, Olivier, Kévin, Armand et moi autour d’un feu de cheminée normand cet hiver, nous avons clairement compris que ce que nous mettions en place allait nous permettre ensemble de partager les bons moments (ce qui les rend plus savoureux !), mais aussi les périodes plus difficiles que chacun pourrait être amené à rencontrer. Alors oui, voilà un coup dur pour Patrice qui en a malheureusement connu d’autres pendant sa carrière, mais la différence c’est que cette fois-ci, il n’est pas tout seul ! Toute l’équipe a été mise K.O pendant quelques jours, mais quand on a su que finalement la blessure d’Orient n’était pas trop grave, on s’est relevé ! Maintenant, nous préparons la suite …

 

Alors, qu’espérez-vous pour la première année d’HDC Compétition ?

Tout d’abord, beaucoup de victoires pour ces 3 cavaliers qui le méritent vraiment, grâce à la naissance d’une véritable équipe. Mais aussi le succès de nos formations sous la direction de Franck Schillewaert et avec la participation de Patrice, Kévin et Olivier ainsi que la découverte de nouveaux cracks…

En fait, simplement que le rêve que l’on a commencé à concrétiser continue …

Propos recueillis par Christian GERHARD pour Jumpinews.com

Crédit Photos Collections:

© www. jumpinews.com 

© www.bricotchristophe.com

 

5 réflexions sur « HDC Compétition: L’Interview Exclusive Jumpinews! »

  1. Formidable la mine d’informations. Merci C.G. pour ce remarquable interview et bravo H.D.C. pour ses idées innovantes, porteuses d’espoirs et succés pour nos couleurs.
    Une équipe super sympathique qui ne manquera pas de nous faire vibrer.

  2. Super article ! On en veut d’autres dans le genre 😉
    En tout cas bonne chance pour la suite à ces 3 top cavaliers !

  3. Really impressed! everything is very open and very clear explanation of issues. it contains truly information. your website is very useful. thanks for sharing. looking forward to more!

Les commentaires sont fermés.