Coupe du Monde Equita’Lyon.

 Schwizer, irrésistible.

Ce dimanche de Grand Prix coupe du monde à Lyon valait vraiment le déplacement et les quelque 6500 spectateurs présents ne nous démentiront pas.

Il faut dire qu’une telle affiche déçoit rarement, mais là, le sport fut largement à la hauteur de l’évènement.

Des 40 partants, ils ne furent plus que 7 à se retrouver au barrage. Dernier à s’élancer, Pius Schwizer savait ce qui lui restait à faire …Et il l’a fait !

—  » Cette victoire me fait énormément plaisir, car le GP était vraiment très relevé. Ok c’est la coupe du monde, mais là on est vraiment entré dans le vif du sujet. Quand on voit la liste des cavaliers engagés dans cette épreuve, je suis vraiment contant d’être passé devant tout ce beau monde. Franck Rottenberger, a construit un parcours très technique et je suis fier de Verdi qui s’est vraiment très bien comporté. Pour le barrage, on cherche toujours les meilleures options et j’avais déjà repéré cette possibilité à la reconnaissance. D’autres ont essayé sans vraiment réussir…. Ça aide ! Du coup j’ai essayé de garder le bon tempo tout gardant un peu de marge. L’option s’est très bien passée et la dernière ligne j’ai ouvert un peu… » rajoute le suisse toujours un peu ironique.

 

Pius & Verdi au Top!

Une ironie qui lui fait dire aussi,(en réponse aux journalistes de la conférence de presse qui lui demandaient s’il était soulagé d’avoir trouver un remplaçant à Carlina) : — Les chevaux c’est un peu comme les femmes. Quand on en perd une, on est triste mais il faut en trouver une autre ! Rien ne sert de s’apitoyer. Et puis je savais depuis un moment que Carlina risquait de s’en aller après les jeux. Mais depuis, elle ne fait plus grand-chose… alors qui sait ? Peut-être me reviendra- t’elle ? »-

Une question ouverte qui trouve en réponse une victoire sans conteste avec un Verdi qui en a impressionné plus d’un.

 

 

 Sacré Ludo!

Ludo Philippaerts sourit difficilement…on le comprend! Il manque de peu une victoire qu’il aurait bien mérité…

Ludo Phillipaerts réalise également une très belle partie lyonnaise et même s’il regrette évidemment de n’avoir pu gagner, la vérité n’était pas loin. En selle sur Challenge vd Begijnakker, il réalise le deuxième meilleur temps des 4 sans faute au barrage.

 

 

 

 

 

Une Eclispe qui n’a pas fini de briller!

 Estermann, tout en finesse.

 La Suisse est encore aux honneurs avec Paul Estermann qui prend la troisième place avec une Castlefield Eclipse retrouvée. Depuis les jeux j’avais décidé de la laisser souffler un peu et nous avons repris les concours il y a quelques semaines. Alors oui, c’est une très bonne performance. La jument est vive, mais c’est aussi sa nature. Par contre elle est de plus en plus réactive et attentive. Ca promet encore de bons moments ! » lance t’il d’un sourire qui en dit long. Quand on voit la superbe saison qu’à réalisé cette jument et si l’on y ajoute les progrès en devenir constater par son cavalier, autant dire qu’on n’a pas fini d’en parler !

 

 

Une bon retour de Rackel!

Manuel Anon & Rackel Chavanaise

Des performances aussi du côté espagnol avec Manuel Anon qui prend la 4e place avec là aussi un bon retour de Rackel Chavanaise qui signe l’ultime double sans faute de la partie.

En prenant des risques, d’autres s’écartaient du podium.

Pour exemple  Christian Ahlmann que l’on voyait s’imposer après un premier tour plein d’efficacité. Remettant Codex One dans le bon profil après un saut sur le un des plus spontanés( et une Georgette  une!), l’allemand tentait le maximum, mais si ‘l’option s’était bien passé , la faute sur la palanque d’avant les privait de victoire, et ce malgré le meilleur chrono.

 

 Kevin Staut libéré!

Kevin Staut & Silvana HDC . Un couple retrouvé!

Le N°1 français tenait également son rang devant un public entièrement acquis à sa cause. Kevin Staut  et Silvana HDC, s’énergisaient sous les clameurs; mais le départ restait timoré. – » J’ai perdu du temps sur le premier virage et ensuite j’ai dû mettre un peu plus de pression J’ai choisi de prendre l’option que Michel Robert m’avait indiqué à la sortie de son parcours, mais je n’arrivais pas sur la bonne distance et en tournant, la jument c’est un peu braquée sur la gourmette. On fait une faute…Mais c’est de ma faute. Silvana était vraiment très bien. »- En tout cas, une chose est sure. Kevin Staut s’est libéré d’une pression pesante depuis le début de l’année. Celle liée à la préparation des J.O. et d’une Silvana empreinte d’émotion à l’abord d’une rivière. Des tourments qu’ils ne risquent pas d’avoir en indoor et là, attention! Ce n’est plus le même couple.

S’il continue comme cela, nul doute que Kevin Staut sera rapidement qualifié pour la finale, tout en se rapprochant à nouveau de la 1re place de la ranking liste FEI …

Michel Robert, le régional de l’étape ,concluait le classement des barragistes par un 8 pts. En selle sur Oh D’Eole, la nouvelle recrue du Haras de Hus ( championne d’Allemagne 2012) le Rhône alpin prend également de précieux points pour le classement coupe du monde.

 

Il n’a manqué qu’un peu de temps à Old Chap Tame et Eugènie Angot…Dommage!

Les français en embuscade!

Coté français on soulignera encore la superbe prestation d’ Eugènie Angot avec Old Chap Tame qui manque le barrage pour un petit point de temps dépassé.

 

 

 

 

 

Delaveau et Ornella .Toujours aussi spectaculaires!

Delaveau, l’équilibriste!

Un grand coup de chapeau au funambule Patrice Delaveau qui après 13 obstacles, perdait un peu l’équilibre de la tumultueuse Ornella Mail HDC, dont les élucubrations étaient à la hauteur de ses sauts… Vertigineux!

 

 

 

 

 

 

Une bonne première pour Philippe Rozier et Dakar C

Rozier confirme.

Saluons encore la bonne prestation de Philippe Rozier qui montait pour la première fois Dakar C sur un tel parcours et qui plus est, en indoor. Une petite barre et un point de temps dépassé, mais nul doute que ce jeune fils de Burgraaf n’a pas fini de faire parler de lui.

 

 

 

Un parcours encore un peu trop délicat pour Coq Rouge qui débutait à se niveau avec Julien Epaillard. Mais ce n’est qu’un début…

 

Julien Epaillard tentait sa chance avec Coq Rouge,sa nouvelle monture. Une monte pleine d’agilité mais qui n’aura pas suffit pour parvenir au terme de ce parcours sans doute encore trop relevé pour un cheval qui débute à ce niveau.

 

 

 

 

 

Avec une Myrtille Paulois sans doute encore un peu émoussée par son barrage gagnant de la veille, Bosty préférait en rester là.

 

Avec une Myrtille Paulois fautive, car sans doute encore émoussée par sa victoire du Masters Equidia de la veille, Bosty préférait lever le chapeau et en rester là.

On retrouvera ce couple en forme le week-end prochain pour la finale du Global Champions Tour!

 

 

 

 

 

 Le classement provisoire de la coupe du monde 2012/2013

1. Sergio Alvarez Moya ESP  – 38
2. Jeroen Dubbeldam NED – 35
3. Pius Schwizer SUI – 32
4. Kevin Staut FRA – 30
5. Scott Brash GBR – 25
6. Maikel van der Vleuten NED – 23
William Funnell GBR – 23
8. Roger-Yves Bost FRA – 20
9. Beat Mandli SUI – 18
10. Ludo Philippaerts BEL – 17
11. Paul Estermann SUI – 15
12. Manuel Anon ESP – 13
Tim Gredley GBR – 13
14. Christian Ahlmann GER – 12
15. Michel Robert FRA – 10
16. Jens Fredricson SWE –   9
Ole Dristoffer Meland NOR –   9
Rolf-Goran Bengtsson SWE –   9
19. Emanuele Gaudiano ITA –   8
Meredith Michaels-Beerbaum GER –   8
Olivier Philippaerts BEL –   8

 

Les résultats complets de l’étape de Lyon ICI

 

 

Une réflexion sur « Coupe du Monde Equita’Lyon. »

  1. Il faut souligner les performances des couples comme Eugénie Angot-old chap tame, Philippe Rozier-dakar c,Michel Robert-oh d’eole qui sont de vrais couples pour l’avenir.La France retrouve un réservoir conséquent qui est de bonne augure pour les années a venir. Eugenie devrait plus tourner à haut niveau.Elle est souvent près de la très grosse performance.

Les commentaires sont fermés.