fbpx
Aller au contenu

Résultats: Coupe des Nations St Gall

La Suisse gagnante sur ses terres

Martin Fuchs, Steve Guerdat, Pius Schwizer et Edouard Schmitz entourent avec succès le chef d’équipe Michel Sorgue

À l’issue d’une seconde manche des plus disputées, la Suisse remporte la Coupe des Nations sur ses terres du Grundenmoss, ce qui ne s’était plus produit à Saint-Gall depuis 26 ans, la dernière victoire des cavaliers helvètes en Suisse ayant eu lieu en 2000 à Lucerne!

Alors que les britanniques menaient jusqu’alors les débats en signant une première manche à 4pts, l’équipe suisse composée par Martin Fuchs (Leone Jei), Edouard Schmitz (Quno), Pius Schwizer ( Vancouver de Lanlore) et Steve Guerdat ( Venard du Cerisy) se remettaient en selle en alignant les sans faute. En ouvreur de l’escadrille, Martin Fuchs indiquait le bon chemin en rééditant un sans faute avec son bondissant gris. Dans la foulée, Edouard Schmitz imitait son compatriote, tout comme l’ainé de la bande, Pius Schwizer qui relativisait ainsi ses 8 points accumulés en fin de première manche avec son nouveau crack. Un triple zéro qui épargnait ainsi Steve Guerdat d’un dernier parcours, mais qui remettait la pression sur l’équipe britannique qui se devait d’obtenir un ultime sans faute! Une tâche des plus délicates qui revenait au vétéran John Whitaker dont l’expérience fut un indéniable atout face à cet ultime challenge.

Malheureusement, une touchette de son puissant Unick du Francport réduisait à néant tous les bons espoirs des représentants de Sa Majesté à laquelle Sir John ne put rendre les honneurs d’un jubilé gagnant.

À égalité de point avec les Helvètes à l’issue de la première manche, les Néerlandais profitent aussi des déboires britanniques( et des Allemands qui terminent 4e avec un total de 16 pts) pour se hisser à la deuxième place devant des britanniques un brin dépités.

En ce 6 juin, après une lutte de haut niveau, les cavaliers suisses s’imposent à nouveau sur leurs terres de la plus belle des manières, concluant ainsi une édition 2022 particulièrement prolifique et de bon augure pour l’heureux chef d’équipe, Michel Sorgue, qui peut ainsi consolider ses objectifs en vue des prochains championnats mondiaux.

Les résultats complets ICI.