Rolex Grand Slam: Un nouveau Défi!

Le Grand Chelem Rolex

du Jumping International

Pour sa dernière partcipation à la finale coupe du monde et alors que son concurrent Longines s’investit de toutes parts, Rolex riposte et annonce son nouveau défi!

Du temple d’Aix-La-Chapelle, au palais indoor de Genève, en passant par le mythique concours de Spruce Meadows,  le Rolex Grand SLAM s’annonce déjà comme le nouveau Graal du jumping international.

Le défi lancé par Rolex aux meilleurs cavaliers du monde est simple : Si l’un d’eux remporte successivement les grands prix d’ Aix-la-Chapelle, Spruce Meadows et Genève, il empochera en plus de la dotation du concours, un chèque d’un million d’euros ! Une prime de 500,000€ sera également allouée à celui qui en remporterait deux d’affilés et un autre bonus de 250 000 euros pour celui qui décroche 2 de ces 3 Grands Prix (peu importe l’ordre).

Le Rolex Grand Slam est attribué au cavalier et non au le couple. Le choix des montures peut donc varier. Autre particularité, deux cavaliers de moins de 25 ans participeront à chacun de ces Grands Prix.

Les pendules du CSO à l’heure suisse !

 En décrochant d’abord un partenariat de 10 ans avec la FEI en sponsor-titre du classement mondial, investissant également dans le circuit de la Coupe du monde à partir de l’hiver prochain, et dès cette saison dans la nouvelle formule coupe des nations, Longines poursuit son emprise sur le jumping international en s’alliant au fameux circuit du Global Champions Tour, damnant ainsi le pion à son concurrent .  Une position de leader qui en aura surpris plus d’un,à commencer par Rolex. D’autant plus qu’au fil des ans et qu’outre son apport financier conséquent, la marque à la couronne dorée était devenue un véritable spécialiste du chronométrage des épreuves de CSIO les plus réputés.

Trois concours mythiques pour une dotation record au « Défi Rolex »

Malgré l’ emprise Longines, Rolex aura donc su conserver avec Aix-La-Chapelle, Spruce Meadows et Genève, trois des plus gros évènements des sports équestres.

Ces trois organisateurs de haut rang ont donc su maintenir leurs bonnes relations avec un partenaire qui leur fut jusqu’alors des plus fidèles, contribuant notamment à leurs réputations de plus beaux et plus difficiles concours du monde.

Dans une conjoncture économique plutôt morose, ce nouveau Rolex Grand Slam résonne comme une remise à l’heure entre deux concurrents. Si l’on peu se réjouir de l’attrait indigniable que cela va suciter, prenons garde tout de même à ce qu’il n’y ai pas un trop plein de compétitions.

Entre les divers CSI étoilés, Coupes des Nations et autres Global Champions Tour, sans oublier les incontournables Jeux Olympiques, Championnats d’Europe, Coupe du Monde , Jeux Equestres Mondiaux et j’en passe, cela risque de saturer. 

Rolex reste dans le mouvement et si la concurrence peut-être seine, il est bon de rappeler que de tels partenariats sont aussi les garants du sport de haut-niveau pour peu qu’il restent ouverts aux nouveaux talents. En imposant une participation de cavaliers de moins de 25 ans dans ses épreuves, Rolex semble aussi en avoir pris toute la mesure.

 

 

 

Une réflexion sur « Rolex Grand Slam: Un nouveau Défi! »

  1. Décidément,le nombre de circuit se multiplie et leur dotation augmente encore et encore.
    C’est une bonne chose pour les cavaliers qui ont la chance de participer à de tels événements ainsi que pour leurs propriétaires etc…
    Il ne faut juste pas oublier les autres qui tentent d’émerger au plus haut niveau et qui ne peuvent ni profiter de ces concours ni de ces dotations.Et ces cavaliers n’ont pas tous moins de 25 ans.

Les commentaires sont fermés.