JEM: VAN PAESSCHEN RÉINTÈGRE L’ÉQUIPE!

France, Paris-Nord Villepinte : Citizenguard Toscan de Sainte - Van Paesschen,Constant  during the Gucci Paris Masters , Salon du cheval 2013 - Friday 6th December, 2013 - Photo Christophe Bricot

LA FÉDÉRATION BELGE DÉSAVOUÉE!

À l’annonce du groupe des 5 cavaliers belges retenus officiellement par la Fédération Royale Belge des Sports Equestres pour participer aux JEM, la « non-sélection » de Constant Van Paesschen soulevait un véritable tollé outre Quiévrain.

Alain Van Campenhoudt, propriétaire de Citizenguard Toscan de Ste Hermelle et sponsor de Constant Van Paesschen, s’indignait publiquement de ne pas voir ses bons espoirs concrétisés par une place aux JEM, décidant dans la foulée de saisir  la cour d’arbitrage du sport.

Celle-ci vient de trancher ce jeudi après-midi en faveur de Constant Van Paesschen qui doit obligatoirement intégrer l’équipe belge lors des Jeux équestres mondiaux de Normandie !

Un véritable désaveu envers la FRBSE et le sélectionneur Kurt Gravemeier, également mis en cause.

 Au vu de leurs performances, les présences de Grégory Whatelet et Peter Devos semblaient incontournables et celle d’Olivier Philippaerts compréhensible , mais il est vrai que la sélection de Jos Lansink pouvait surprendre.

Dans notre communiqué, nous évoquions d’ailleurs son manque de résultats au plus haut niveau cette saison, mais relations aussi qu’avec son expérience  (champion du monde en 2006), il pouvait aussi être porteur d’une certaine « maturité ». Des choix qui incombent à toutes fédérations et donc aux sélectionneurs, là étant d’ailleurs leurs premiers rôles.

La Belgique se retrouve dans une situation ubuesque qui n’est pas sans rappeler celle qu’a connu par le passé la fédération des États-Unis, quand dans les années 90/2000, certains « non sélectionnés » faisaient un procès avec demande de dommages et intérêts. Pour y mettre fin, la fédération américaine avait alors adopté un système de présélection avec un calendrier de concours où cavaliers et chevaux comptabilisaient des points en fonction de leurs classements.

Si cette formule met un terme aux recours en contentieux, elle n’est pas non plus la panacée. Prenant en comptes séparés les résultats cheval/cavalier, on retrouvait ainsi des couples hétéroclites, comme notamment aux derniers J.O.

Mais au-delà des légitimités (sportives ou morales), la remise en cause d’une sélection affecte tout autant le cavalier évincé que le groupe établi.

Constant Van Paesschen est sans conteste l’un meilleurs jeunes espoirs internationaux et il mérite sans doute une place au sein de l’équipe belge.

La cour a donc tranché, mais comme le disait Clint Eastwood dans un de ses films de l’inspecteur Harry : « Le mérite n’a rien à voir là-dedans ! ».

Reste à espérer qu’outre celui (encore inconnu) qui va sortir du groupe (et là aussi, il pourrait bien y avoir un nouveau jugement !) il n’y aura pas d’autres désillusions belges et souhaitons qu’après tant de déboires, le sport reprenne le dessus.

En tous cas une drôle d’histoire belge qui ne fait pas rire ! Ou bien?

 

Source info:  l’équimag.be. 

 

2 réflexions sur « JEM: VAN PAESSCHEN RÉINTÈGRE L’ÉQUIPE! »

  1. En France aussi on devrait faire une sélection devant les tribunaux lol
    Ou va t on trouver une cohésion d équipe dans ses conditions
    Certe c est un sport individuel mais dans un championnat ça commence par équipe
    Bon courage a eux dans cet atmosphère
    Il faudra être fort
    Cette histoire montre encore une histoire de gros sous sans prendre en compte le côté sportif et humble sans compter du non respect du sélectionneur qui n est pas un bleu ….

Les commentaires sont fermés.