Pénélope Leprevost remporte le GP de Bordeaux.

Un Grand Cru pour Nice Stéphanie.

Pénélope Leprevost & Nice Stéphanie © jumpinews.comAprès avoir gagné l’épreuve de vitesse vendredi, Pénélope Leprevost et Nice Stéphanie remettent le couvert ce dimanche en remportant le GP Land Rover du CSI5* de Bordeaux.

Le duo du Haras de Clarbec s’impose au barrage devant Laura Renwick, autre cavalière en forme ce week-end, qui prend la seconde place avec son impressionnant Bintang .

Confirmant ses bons résultats depuis la fin d’année 2015, Jérôme Guerry place les couleurs belges à la troisième marche du podium avec un nouveau sans faute de Grand Cru Vd Rozenberg.

Ce dernier grand prix girondin ne fut pas des plus aisés, car des 39 partants, seuls sept cavaliers parvenaient jusqu’au barrage.

Premier à réaliser le parcours sans faute, Cedric Angot et Rubis de Preuilly se voyaient rejoint dans la foulée par Julien Epaillard et Quatrin de la Roque.

Deux bons parcours des normands qui furent malheureusement moins en verve au barrage (4 et 8pts). Mais nul doute que l’expérience de ce GP bordelais leur apportera du corps au cépage pour cette saison 2016.

Parmi les barragistes, Harrie Smolders et son magnifique Emerald firent partie des favoris, mais si le duo néerlandais signe encore le sans-faute, le chrono ne suffit pas pour l’emporter.

En avant-dernière à s’élancer, Pénélope Leprevost savait ce qu’il restait à faire. Malgré un saut un peu délicat sur le deuxième obstacle, Nice Stéphanie ne se laissa pas impressionner et c’est avec toute sa puissance que la jument conclut un nouveau sans faute.

Ne restait plus que Marcus Ehning pour venir troubler l’enthousiasme du public, déjà enclin à saluer la victoire française. En selle sur Pret à Tout, le doué germanique traçait un barrage au cordeau. Mais un petit 4pts vient briser son enthousiasme, soulevant dans la foulée les quelque 6500 spectateurs girondins qui purent ainsi saluer la nouvelle victoire tricolore.

Un week-end de grande réussite pour les différents cavaliers français qui, en accumulant les victoires et les classements, confirment au sélectionneur Philippe Guerdat qu’il peut encore compter sur de bonnes ressources.

 

Les résultats ICI