CSI de Palaiseau: Frederic Cattebeke remporte le Grand Prix

Un vent du Nord souffle sur l’X !

À l’issue d’un barrage relevé, c’est le belge Frédéric Cattebeke qui s’impose en signant le double sans faute avec sa hollandaise Van Meever Syballia.

Pour 16 centièmes de plus et après deux tours bien chanceux, Thierry Rozier prend la seconde place avec le bon Tintero.

Belle performance pour Colombine Debost qui après une saison en Suisse,  revient sur les terrains français en prenant la 3e place de ce GP avec le prometteur Elastique VH Eikenhoff 

Même si le cadre des lieux pouvait s’y prêter, il ne fallait pas forcément sortir de polytechnique pour arriver au bout des difficultés de ce Grand Prix à 1,45m du CSI de Palaiseau. 

Pour preuve, des 42 couples engagés, pas moins de dix-huit parvenaient au barrage.

En tenant compte des variantes du terrain en herbe et en grand habitué des lieux, le chef de piste Jean-François Gourdin, sous l’oeil complice de Patrick Caron (directeur sportif de l’évènement), tenait à équilibrer les chances des forces en présence.

Toutefois, certains obstacles allaient créer bien des soucis à quelques pointures. Ainsi Jean-Marc Nicolas, se retrouve éliminé (comme quelques autres) par un vertical sur bidet . D’une hauteur pas vraiment impressionnante, cet obstacle blanc  placé en bordure de lice le long du public, s’avérait compliqué pour certaines montures . Le soleil jouait aussi les troubles fêtes, car sous un ciel variable, la luminosité modifiait sensiblement la perception de l’abord de cette dernière ligne. Mais cela fait partie du jeu et n’enlève rien à la qualité de ceux qui sont parvenus aux sans-faute.

En N°1 sur la liste de départ, la Suissesse Laura Terrier, signait le premier sans faute avec son bon Phébus du Grasset, se retrouvant ainsi au barrage en position d’ouvreuse, toujours délicate à négocier. Un petit 4 Pts, mais un bon chrono qui lui permet d’être à la remise des prix pour la 10e place .

 Dorothée  Amar  avec Némo de Bélou ( Elan de la Cour), se retrouvait également au barrage. Là aussi une  petite faute, mais son bon tempo lui assure la 4e place, devançant ainsi Guillaume Foutrier, Jacques Bonnet  et Christophe Deuquet . 

Thierry Rozier l’audacieux !

Thierry rozier & Tintero
L’audace aura encore payé pour Thierry Rozier & Tintero

Thierry Rozier, vainqueur du GP de la veille, faisait partie des favoris. En selle  Wablieft Mister Cash, alias Tintero  (hongre gris de 14 ans, fils de Mr Blue et rebaptisé ainsi par sa propriétaire Charlotte Casiraghi), le sémillant cavalier de Bois Le Roy  jouait de réussite. Malgré quelques bonnes « touchettes » en première manche et une forte secousse sur l’ultime obstacle du barrage, Rozier et Tinteto s’octroient le double sans faute et la seconde place au podium .

Colombine Debost
3e place pour Colombine Debost et son Elastic

Colombine Debost prend la 3e place sur un parcours plus assuré avec son Elastique (hongre belge de 9 ans, fils de Toulon) dont les performances paraissent bien prometteuses.Parmi les classés on relèvera encore les bons parcours de Damien Minos qui prend la 4e place avec sa Rolls de Montigny .

 

Gilles Botton & Pikpoket

Belle 5e place du cavalier belge aux couleurs du Haras de Hus, Gilles Botton, qui par son double sans faute très soigné, souligne les bons atours de son Pikpoket (Quito de Baussy Waiti).

Pour son compatriote Frédéric Cattebeke (grand habitué des terrains français) cette victoire est partagée avec ses amis et partenaires du Nord .-  » même si les cotes n’étaient pas trop relevées, il y avait tout de même du boulot pour arriver au sans faute. C’est une belle victoire à mettre aussi au compte de Franck Vancrayelynghe , mon fidèle partenaire du Nord depuis plus 15 ans. »

Une amitié franco-belge qui s’est classée à l’X!

Les résultats complets ICI

 

 

2 réflexions sur « CSI de Palaiseau: Frederic Cattebeke remporte le Grand Prix »

  1. Merci pour ces précisions et désolé pour cette « coquille ».
    Nous vous remercions aussi pour toute l’attention portée à notre article .
    longue vie au jumping de l’X

    C.G.

  2. Errata…Elastique (hongre belge de 9 ans, fils de Toulon) dont les performances « paraissent » bien prometteuses… Et non « paressent ». Car ils ont tout fait sauf paresser!

    Le chrono était-il confortable? Les obstacles sans « vacherie »? Ou tout simplement, le très haut niveau était présent: 18 aux barrages!
    Un spectacle puissant et un public qui a souvent retenu son souffle de peur de transformer les « touchettes » en éliminations!

    Bravo au chef de piste et à la société équestre de l’X!

Les commentaires sont fermés.