Henk Nooren quitte la FFE

Henk Nooren tourne la page!

Dernier acte ?

En le saluant dans les travées du CSI de Zurich, Henk Nooren semblait avoir un visage partagé entre joie et déception.

Coach de Luciana Diniz, nous lui demandions ce qui le chagrinait après la victoire de sa nouvelle égérie…

Il confiait alors que cela n’avait rien à voir avec Luciana, mais qu’il avait décidé de remettre au placard sa casquette de capitaine de l’équipe de France.

Apparemment  trop de choses négatives. Plus personne ne parle franchement et la fédération met beaucoup trop de temps à réagir. 

Si l’on savait que depuis les piètres résultats olympiques, les rapports n’étaient plus au beau fixe entre Henk Noren, les instances fédérales et un bon nombre de cavaliers de haut rang, on s’attendait plutôt à une éviction qu’à une démission.

Une nouvelle fois, le politico fédérale aura eu le dessus et l’on se demande bien qui aura l’ambition de reprendre les rênes de l’équipe de France…

 À l’heure de la remise des prix qui consacrait la victoire de Luciana Diniz, nous avons laissé Henk Noren partager ce bon moment avec sa cavalière.

Depuis 2007, trois entraineurs ( et non des moindres !) auront donc subi les affres d’un directoire qui passe,(en quelques mois, au mieux quelques années) d’un homme de classe, à un homme qu’on chasse.

De Balanda à Nooren, en passant par Laurent Elias ( dont les stratèges auront réussi à semer le trouble puis la discorde dans les relations fraternelles qu’il partageait avec son partenaire et prédécesseur), ces trois mousquetaires auront donc perdu grâce auprès de la cour du roi !

En 4e remplaçant, on pourrait s’attendre à D’Artagnan, mais aujourd’hui les scènes de la fédération française ne sont plus dans l’esprit de Dumas, mais plutôt de Molière ou Rostand.

Dommage que Depardieu se soit expatrié ! Cyrano aurait sans doute aussi fait merveille d’une telle situation !

Suite au prochain chapitre…

 C.G.

 

7 réflexions sur « Henk Nooren quitte la FFE »

  1. Henk NOOREN n’a plus rien à prouver au plus haut niveau (regardez avec LUCCIANA DINIZ). Nous avons eu des entraineurs de classe internationale qui ont manager l’equipe de CSO mais comme d’habitude en FRANCE dès que le politique met son nez quelque part celà part en sucette. Les équipes de FRANCE d’équitation sont l’image de l’équitation. Sans de bons résultats, nos jeunes vont s’identifier à qui? Sans l’apport de résultats positifs, nous aurons moins de licenciés, moins de gens intéréssés à notre sport, donc moins de médias donc moins d’intérêts pour des éleveurs, moins de propriétaires.
    Maintenant, nos dirigeants sont assez intelligents pour se remettre en cause et faire briller l’équitation française part sa qualité, son nombre de licenciés et sa médiatisation.

  2. la fede devrait peut être un jour se remettre en question il parait que c est un grand principe des hommes de chevaux !
    cherchez l erreur ….

  3. pourquoi partir ? y aura-t-il d’aussi bons cavaliers et chevaux ailleurs ? manager une équipe nationale n’est pas chose facile, mais pas impossible !

  4. Ce serait bien qu’Henk Nooren reste entraineur de l’équipe de France.Son apport technique est intéressant.

Les commentaires sont fermés.